Yoga, quelle alimentation pour mieux le pratiquer ?

  • by
Alimentation pro yaga

Le Yoga est une activité physique en soi qui permet de nous défouler, tout en faisant une salutation au soleil et des exercices de respiration. Mais la question que l’on se pose c’est comment le pratiquer en consommant des alimentations adaptées à ce type de sport. Vous aurez tout un menu spécialisé au Yoga, car bien se nourrir est très important lorsqu’on fait du Yoga.  

Types de Yoga  

Les amoureux du Yoga se trouvent dans les quatre coins  du monde entier. Selon un site français de sport et alimentation, plus de 2,8 millions de français pratiquent le Yoga de façon régulière ou occasionnelle. Ainsi, il existe une pléthore de Yoga à l’instar de Kundalini yoga, yoga prénatal, yoga nidra, ayurveda, yoga dynamique, yoga iyengar.

Face à cette multitude de Yoga, la pratique s’enchevêtre autrement dit l’un ou l’autre correspondant forcément à l’un ou l’autre. Mais de manière globale, tous demandent une certaine forme physique, qu’il s’agisse de faire du renforcement musculaire ou juste de la méditation dynamique. Un véritable effort qui, lors d’une séance de yoga, peut nécessiter des nutriments spéciaux. 

Quelle alimentation faut-il pour pratiquer le Yoga ? 

Alors vous êtes nombreux à en savoir plus. Avec quelques ingrédients de base, il est possible de se nourrir correctement et de manière efficace, tout en pratiquant le yoga en cours individuels ou collectifs. Il est bon de savoir et de comprendre pourquoi le faire. 

Le Véganisme

En effet, entre stage de yoga, effets sur la colonne vertébrale, travail sur le mental, ou encore respiration profonde, le yoga est une discipline complète, qui fait travailler bon nombre de parties de notre métabolisme. Il est donc primordial de bien le faire fonctionner, de sorte à être le plus efficace possible dans ce que l’on fait. 

Pour ce faire, quelques recettes pleines d’énergies, de fibres, de protéines et de vitamines peuvent s’avérer utiles au bon fonctionnement de notre corps de sportif. Car oui, quoi de plus stimulant de d’être en forme et de réussir ses postures de yoga comme un champion ? Il existe différentes manières de percevoir l’alimentation yogique mais, comme pour la plupart des gens, nous allons délimiter cette dernière en deux parties : la végétarienne et la non-végétarienne. 

Pour la végétarienne, on pensera à : 

  • La soupe de lentilles au cumin, bon et robuste à la fois, 
  • Le curry de légumes, pour relever vos papilles, 
  • Les patates douces rôties, pour un plein d’énergie, 
  • Les boulettes d’aubergine, savoureux et plus original, 
  • Le mélange légumineux et légumes, tout simplement, 
  • La salade de haricots au sarrasin, étonnant et consistant, 
  • Les makis de nouilles au sarrasin, qui vont nous faire voyager par les papilles. 

Bien évidemment, tout ceci sera assaisonné à votre convenance, selon que vous vouliez votre plat plus ou moins relevé,  avec de la coriandre ou non, etc. Si avec tout ceci et une pratique régulière des postures de yoga, on enchaîne mal étirements et autre forme de yoga, je ne sais plus quoi faire ! 

S’agissant des recettes non-végétariennes, on pensera à : 

  • Le carpaccio de poisson, frais et plein de bonnes protéines, 
  • Le pâté végétal avec un peu de poulet, un maximum de dose de protéines de tous bords, 
  • les bruschettas au thon émietté, savoureux sans être gras. 

Bref, toutes ces recettes sont des pistes pour appréhender yoga et nutrition de la meilleure manière qui soit, et recentrer nos chakras sur nous même, en pleine conscience. 

Yoga, une bonne alimentation oblige 

Le Yoga fait partie de ces disciplines complètes, que tout un chacun peut pratiquer s’il maîtrise assez bien sa concentration, sa souplesse et son corps en général. Ainsi, les grands principes de l’alimentation culturelle de Yoga, suivent cette dynamique, et donne à voir une pratique du yoga comme un exercice physique qui nécessite de lier corps, mental et esprit. 

Il faut alors, pour le yogi que nous sommes, maîtriser l’équilibre. Comme dans des exercices de Yoga, l’équilibre est important. Équilibre des saveurs, des textures, des produits en général, tout ceci dans un enchaînement parfait, et une pleine conscience totale. Car oui, ce dernier point est très important, lorsqu’il s’agit de mesurer ce que l’on est en train d’ingérer.  

En découle alors une prépondérance du silence, comme moteur pour appréhender sa nourriture et y lier les valeurs du yoga. En effet, quoi de mieux que de véritablement savourer ce que l’on est en train de manger, dans une perspective de pleine conscience, de concentration, voire de méditation. Faire du yoga, c’est tout un art ! 

Enfin, le petit yogi en herbe que nous sommes se devra de bien choisir ses aliments, qu’il s’agisse d’ingrédients bio, frais, locaux, ou encore végétariens. Une condition physique améliorée, pour des exercices de yoga et un lâcher prise exécutés de la meilleure manière qui soit.  

Quand le crudivorisme devient un aliment exceptionnel au Yoga ? 

Certes, tout le monde en parle de l’alimentation post-entrainement mais que veulent-ils manger au juste ? Ainsi, l’assiette du Yoga doit être exceptionnelle. Le crudivorisme est un composé des aliments crus très riche et ô combien efficace.  

Le crudivorisme fait partir de la liste des aliments préférés par certaine pratiquants du Yoga. Du coup, c’est une manière de s’alimenter assez particulière. En effet, tout en privilégiant les aliments frais, si possible bio et de saison, le crudivorisme n’inclue que des aliments… crus ! 

Et oui, ici, aucune cuisson n’est acceptée, de sorte à appréhender les aliments et leur goût le mieux possible, de la manière la plus pure. Une espèce de calque de la pratique du Yoga, entre sérénité et moment présent. 

Sérénité, lâcher prise, moment présent, paix intérieure, tous ces termes vous parlent ? Ça tombe bien, ils sont également communs avec une alimentation yogique, et nous montrent en quoi consiste le régime Yoga. Oui, même s’il s’agit là de s’alimenter de manière à ce que cela soit bénéfique pour un cours de yoga, il ne faut pas négliger la santé, ainsi que nos préférences alimentaires. 

Le régime yoga se rapproche par ailleurs de certaines valeurs, à commencer par le végétarisme qui, s’il prône la non-violence globale et la non souffrance animale, est un pilier de l’alimentation yogique pour beaucoup, et donne à voir un côté assez fort, presque militant, de la discipline. 

Tout ceci sera mené en pleine conscience, car, à l’instar des mouvements yogiques, l’alimentation se doit d’être la plus ancrée dans le moment présent, en développant au mieux des saveurs, des goûts et des principes qui boostent la forme et l’implication dans un enchaînement de postures. 

Pour finir, évoquons également le régime “Paléo”, qui pourrait de temps à autre s’apparenter au yoga, ou du moins convenir à certains yogis. Il s’agit là de revenir aux fondements, à l’origine paléolithique, et à ne consommer que ce dont on a réellement besoin, sans sucres raffinés, sans la plupart des céréales, etc. Un régime parfois un peu strict, mais qui a le mérite de rendre le yoga intéressant pour beaucoup d’entre nous. 

Qu’il s’agisse d’un cours débutant ou d’un cours averti, un professeur de yoga nous fait souvent transpirer, réfléchir, méditer, bref, vivre quoi ! Un cours de yoga n’est pas toujours une bulle de douceur et de repos, loin s’en faut. Il s’agit donc bien là de savoir comment appréhender une séance, quel que soit le moment de la journée, et comment bien la terminer, toujours en lien avec notre assiette. Alors, que manger avant et après un entraînement de Yoga ?  

Avant une séance, il nous faut souvent essayer de combler les baisses d’énergie que l’on pourra avoir pendant et après, tout en essayant de rester légers. Privilégions alors les aliments riches en fibres, les fruits consistants, qui apporteront aussi du sucre rapide, de sorte à avoir de l’énergie à revendre pour le cours à venir. 

Après une séance, c’est davantage sur l’apport en protéines qu’il faudra axer notre comportement alimentaire, et ne pas hésiter à manger de la viande blanche, des légumineuses, toujours accompagnés de vitamines grâce, par exemple, à des bons légumes verts. 

L’essentiel, dans ce genre de démarche, est de savoir et de réaliser qu’il faut s’hydrater, quel que soit le moment de la journée, quelle que soit notre sensation de soif, quelle que soit notre envie d’eau. Avant, cela aide à préparer le corps au cours de Yoga, et après, cela permet aux cellules de se régénérer beaucoup plus facilement qu’en étant asséché. 

Ainsi, en développant un comportement adapté, il est possible d’avoir une alimentation digne d’un vrai yogi, entre vitamines, fibres, protéines, sous une démarche souvent plus responsable. Plus responsable pour le corps, pour la planète, mais aussi pour notre corps. Et n’oublions pas que l’alimentation, comme le yoga, c’est aussi et surtout lier le corps, le mental, et l’esprit ! Alors, prêt à faire des salutations au soleil ? Car nous oui ! 

 

 

 

Souscrivez-vous à nos Infolettres; c'est gratuit

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *