Quelques Superaliments pour les sportifs et athlètes.

Pour les sportifs, les conséquences d’une mauvaise alimentation sont multiples : manque d’énergie et d’endurance, mauvaise récupération, étourdissements, risque accru de blessures, manque de coordination, fonte musculaire, anémie, vieillissement précoce, etc. On peut profiter davantage de ses loisirs et prévenir ces problèmes en adaptant son alimentation à ses besoins en énergie. La grande dépense énergétique associée à des activités exigeantes demande de bien équilibrer l’apport en glucides, en protéines et en lipides.

Voici quelques Superaliments les plus populaires que  les sportifs et athlètes de haut niveau  consomment quotidiennement pour optimiser leurs entraînements et améliorer leurs performances.

  1. Les graines de chia, riches en protéines et en potassium

chia«Les graines de chia contiennent pratiquement deux fois plus de protéines que les autres graines, près de cinq fois plus de calcium que le lait et deux fois plus de potassium que les bananes», affirme Rich Ralph. Les athlètes ont besoin de conserver une ossature solide, et le corps absorbe particulièrement bien le calcium contenu dans les graines de chia.

Quand faut-il en manger? «Elles feront une collation parfaite de 15 à 20 minutes après l’effort physique», explique le nutritionniste. Vous pouvez, par exemple, ajouter une poignée de graines de chia à votre smoothie post-entraînement. Pour une récupération optimale, il suggère d’ajouter des graines de chia à une grande salade de deux à quatre heures plus tard.

Conseil d’expert: si vous êtes pressé, coupez une pomme en quartier et saupoudrez-la de graines de chia. Cela vous donnera un apport rapide en calcium et en vitamines.

  1. Les oeufs pour faire le plein de protéines, de calcium et de fer

Les œufs sont constitués de 50 % de protéines, celles-ci renfermant les 8 acides aminés essentiels à la croissance et à la régénération des muscles et des os. De plus, ils sont une bonne source de calcium, de fer, de phosphore, de zinc et de vitamines A, D, E et B.

Quand faut-il en manger?: Consommez-en de 20 à 30 minutes avant l’exercice. Pour les athlètes d’endurance, les œufs durs sont aussi une excellente collation à mi-chemin dans la séance d’entraînement. «Après l’exercice, il en faut  pour reprendre des forces».

Conseil d’expert: Lorsque l’on achète des œufs, informez-vous afin d’obtenir des œufs provenant de poules fermières en liberté. Cela évitera tout risque potentiel associé aux stimulants ajoutés, aux antibiotiques et aux hormones, qui sont parfois utilisés dans les fermes laitières non biologiques.

3. Le kéfir, un allié de taille pour vos entraînements

Une boisson vivante: le kéfir de fruit

«Le kéfir (une boisson à base de lait fermenté, similaire au yogourt) est particulièrement riche en vitamines B1 et B2, en calcium, en acide folique, en magnésium et en vitamine A», explique Rich Ralph. Ce qui rend le kéfir unique est son processus de fermentation, qui en facilite grandement la digestion. Cela permet au corps de se concentrer sur l’absorption et sur l’assimilation des nutriments et des protéines nécessaires à la croissance et à la régénération des muscles et des os. De plus, le kéfir contient du tryptophane, un acide aminé essentiel qui détend le système nerveux, ce qui en fait un aliment idéal pour les sportifs de fin de soirée.

Quand faut-il en manger?: En effet, il s’agit d’une boisson permettant de récupérer rapidement 30 minutes après votre séance d’entraînement.

Conseil d’expert: Mieux connu pour ses bienfaits sur la digestion, le kéfir aide également à rétablir la flore intestinale ayant été détruite par des régimes d’aliments raffinés et transformés ou par l’utilisation fréquente d’antibiotiques. Enfin, pour optimiser la digestion, saupoudrez des graines de lin sur votre kéfir.

4. Le millet, riche en magnésium, en phosphore et en protéines

Le millet est une sorte de graminée ayant une saveur sucrée et rappelant la noisette. Il présente un profil complet en acides aminés essentiels, ce qui en fait une protéine à part entière. «Le millet est riche en magnésium, en calcium et en phosphore, tous des éléments participant à la production de l’énergie si cruciale pour les athlètes.»

La préparation du millet est facile. Pour deux quantités d’eau, ajoutez une quantité de millet, couvrez et amenez à ébullition. Laissez ensuite mijoter pour environ 20 minutes ou jusqu’à ce que le millet ait complètement absorbé l’eau. Vous cherchez de l’inspiration? Pourquoi ne pas consulter une recette comme celle du Millet à l’épinard et aux pignons?

Quand faut-il en manger?: Étant donné sa haute teneur en protéines, le nutritionniste suggère d’en consommer comme plat principal trois heures avant ou après la séance d’exercice. Le millet favorisera la récupération et préviendra la fatigue du lendemain.

Conseil d’expert: Pour une solution de rechange santé et savoureuse au gruau, ajoutez à votre bol de millet de petits morceaux d’orange, des amandes ou des noisettes moulues et un soupçon de miel pur.

5. Riches en potassium, les bananes contribuent à l’hydratation et à la récupération

Les bananes sont bourrées de vitamines et de minéraux. «Les muscles sont stimulés par des impulsions électriques, le potassium et le sodium constituant un facteur fondamental au processus». Autrement dit, la banane contribue à l’hydratation et assure la bonne récupération des muscles.

Quand faut-il la manger?: Puisqu’elle est facile à digérer et qu’elle est une bonne source d’énergie, on peut prendre une banane de 30 à 40 minutes avant l’exercice. Pour les longues séances d’entraînement, l’expert suggère de manger une banane pour donner un nouvel élan d’électrolytes.

Conseil d’expert: Ce n’est jamais une bonne idée de consommer trop de quoi que ce soit, même si c’est bon pour la santé. En effet, certains médecins naturopathes ont remarqué une hausse des allergies aux bananes chez leurs patients. Pour éviter toute sensibilisation potentielle, ils suggèrent donc de manger une banane aux trois à quatre jours seulement.



Inscrivez-vous à nos Infolettres,c'est gratuit.