Les besoins de base du sportif

Lorsqu’il est soumis à un exercice, le corps a des besoins particuliers qu’il faut combler afin d’optimiser les bienfaits de l’activité physique. Les besoins essentiels tels l’alimentation, l’hydratation, les échauffements et les étirements dépendront des prédispositions de base de l’athlète, de l’environnement et, bien sûr, du type d’activité auquel il se consacre.

Les dépenses du corps à l’effort

L’activité sportive entraîne des dépenses de deux ordres pour le corps : énergétiques et hydriques.

Les dépenses énergétiques. Une personne qui s’entraîne ou s’adonne à un sport peut dépenser jusqu’à trois fois plus d’énergie qu’une personne au repos. Son alimentation revêt donc une importance capitale puisqu’elle lui fournit, entre autres, trois nutriments énergétiques : les protéines, les glucides et les lipids

depensesenergetiques-resized

Ce sont – et de loin – les glucides qui fournissent le plus d’énergie au sportif : ils représentent de 50 à 60 % de l’apport énergétique total requis par l’organisme en activité. Les besoins en lipides sont de l’ordre de 15 à 25 % et ceux en protéines oscillent entre 15 et 20 %. (Ces proportions peuvent varier d’un individu à l’autre et selon le sport pratiqué.)

De façon générale, lorsqu’on s’entraîne intensivement, le corps utilise surtout les glucides comme base énergétique. Inversement, si l’entraînement est modéré et dure plus longtemps, l’organisme se servira davantage des graisses de réserve (lipides). Mais attention : il n’est pas question ici d’une perte de poids, mais bien d’une dépense énergétique.

Il va de soi que les besoins énergétiques varient d’un individu à l’autre, en plus de dépendre du type d’exercice pratiqué, de son intensité et de sa durée.

Souscrivez-vous à nos Infolettres; c'est gratuit


Inscrivez-vous à nos Infolettres,c'est gratuit.