Monthly Archives: January 2016

Le métabolisme, qu’est-ce que c’est?


Quand il s’agit de la perte de poids et les régimes amaigrissants, un mot que vous entendez souvent est:«métabolisme». Maisc’est quoi un métabolisme? et comment joue t-il  un rôle dans vos objectifs de perte de poids? et quelle est sa valeur ? D’abord, permettez-moi de vous donner la définition communément admise de ce que c’est un métabolisme
.

metabolisme-musculationLe métabolisme est un mot dérivé de la langue grecque. Et cela signifie «changement» ou «transformation». Pour les fins de la fonction de l’organisme, le métabolisme est la quantité d’énergie ou de calories que votre corps brûle pour maintenir les fonctions vitales à chaque instant de notre vie . Que ce soit pendant le couchage, le shopping ou pendant l’exercice, votre corps lui, brûle constamment  des calories. Il a besoin de carburant comme une voiture a besoin de carburant pour pouvoir circuler. Votre métabolisme est le régulateur et le gestionnaire de carburant de votre corps.


Maintenant, voici où ceci devient plus intéressant. Votre métabolisme est affecté par la composition de votre corps. En langage clair, cela signifie que la quantité de muscles que vous avez par rapport à la quantité de graisses que vous avez sur votre corps. Cette comparaison est importante parce que vos tissus musculaires brûlent et consomment plus de calories pour se maintenir que votre graisse. C’est pour cette raison que  les gens qui ont beaucoup de muscles ont tendance à avoir un métabolisme plus élevé que d’autres qui ont plus de matières grasses.


aliments pour booster-metabolismePour augmenter votre métabolisme vous devez manger les bons aliments en quantités suffisantes. Idéalement, vous devriez manger des aliments qui sont faibles en gras. Toutefois, il est important de consommer l’huile d’olive et le poisson, qui contient des huiles saines. Bien sûr, vous pouvez regarder les étiquettes des produits pour voir combien il y a de matières grasses dans le produit, et n’oubliez pas les exercices physiques.


Il est important de noter que certaines personnes sont nées avec un métabolisme plus rapide que d’autres. C’est pourquoi elles peuvent manger beaucoup sans prendre de poids; Alors que d’autres sont pris avec un  métabolisme plus lent. Mais avec un bon programme, vous pouvez certainement accélérer votre métabolisme.


Qu’est-ce que c’est donc un métabolisme? Maintenant vous connaissez la réponse à cette question et vous avez la clé pour maigrir sainement et sans souci
.



Le vélo, pour la santé et la forme

Peu coûteux et facile d’entretien, le vélo fait de plus en plus d’adeptes. Et pour cause c’est un moyen simple et efficace pour entretenir son corps, sans trop d’effort.

  Praticable par tous et partout, le vélo a d’innombrables vertus. Et comme la plupart des villes aménagent de nombreuses pistes, et aménagements, voire même des vélos accessibles gratuitement il est grand temps d’enfourcher votre bicyclette !

Pédaler, c’est bon pour le corps…

le veloAujourd’hui nous ne faisons plus suffisamment d’exercice physique ce qui accroit le risque de développer des troubles cardio-vasculaires. La pratique d’un sport en général permet de limiter l’apparition de ces troubles. Le vélo en particulier est un exercice doux que l’on peut pratiquer au quotidien pour assurer l’élimination des graisses et lutter contre la prise de poids.

Comme toutes les activités d’endurance, le vélo favorise la dilatation des vaisseaux et la diminution de la tension artérielle, améliorant ainsi la circulation du sang vers les muscles et les organes. Avec le cyclisme, l’élasticité des artères est aussi renforcée.

Un remède contre les jambes lourdes !

Lorsque vous pédalez, beaucoup de vos muscles sont sollicités et tout particulièrement ceux de vos cuisses et de vos mollets. En comprimant les veines, la contraction des muscles du mollet renforce le retour veineux. Les patients qui se plaignent d’« avoir les jambes lourdes » constatent généralement une diminution de leurs symptômes après quelques semaines de vélo.

Enfin, l’inactivité est réputée pour raidir et fragiliser les tendons, les ligaments, les os et les articulations. A l’inverse, le vélo renforce la solidité des os et fait donc reculer l’ostéoporose. Concrètement, les muscles tirent sur les os pendant l’effort et ce mouvement stimule la formation osseuse. Pour leur part, les muscles et les ligaments deviennent plus souples et plus puissants.

… et pour la tête !

A ces vertus vient s’ajouter un remarquable pouvoir relaxant.La détente qui suit tout effort physique est capable de faire chuter la tension nerveuse et l’anxiété qui sont à l’origine du stress. Faire du vélo apporte donc un réel bienfait psychique.

Une bonne condition physique permet aussi d’avoir une meilleure estime de soi. Plus confiants, nous pouvons aborder les difficultés de la vie avec plus d’ardeur. Enfin le sport en général est un excellent somnifère : une bonne randonnée élimine les conséquences du surmenage et du stress. Apaisés, nous ressentons une fatigue physique saine et agréable qui permet de retrouver un sommeil sain et réparateur.

Pour ne pas obtenir l’effet strictement inverse, attention cependant de ne pas pédaler juste avant d’aller se coucher ! Pour ne pas brutaliser votre dos, il est indispensable de choisir correctement son vélo, trop grand ou trop petit, il risquerait de vous faire souffrir inutilement. Faites vous donc conseiller avant de vous lancer !

Et si vous souhaitez pédaler intelligemment, le cyclotourisme pourrait bien vous séduire ! Le concept permet de profiter de notre patrimoine culturel de façon ludique et sportive. Tout un ensemble d’évènements est répertorié dans le calendrier national.

“Où Irons-Nous ? “. Celui-ci regroupe la totalité des 3 500 manifestations organisées par les 3 200 clubs de la Fédération Française de Cyclo Tourisme. Quelques soient vos envies, une formule pourra vous satisfaire, alors roulez !




Pour manger moins, mangez des extraits d’épinards

La consommation de thylakoïdes en concentré réduirait la faim, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Journal of the American College of Nutrition.

Faire le plein de thylakoïdes, en concentré (un ensemble de membranes présent dans les épinards) permettrait d’atteindre plus vite le sentiment de satiété, donc de manger moins.

extraits d'/pinardSi les épinards ne sont plein de fer comme Popeye nous l’a toujours fait croire, ils sont en réalité riches en thylakoïde, un ensemble de membranes qui favoriserait la satiété et réduirait l’appétit s’il est consommé sous forme concentrée.

Les chercheurs du Pennington Biomedical Research de Louisiane (Etats-Unis) ont donné à 60 hommes et femmes en surpoids ou obèses un concentré de thylakoïdes, pour déterminer son effet sur la faim, la concentration de lipides, le taux de glucose et sur les comportements alimentaires. Chaque individu a pris soit le concentré soit un placebo. Tous les participants ont subi une prise de sang à jeun et après avoir pris l’extrait de thylakoïdes pour établir l’évolution des niveaux de lipides et du taux de glucose.

Les conclusions de l’étude ont révélé que les personnes qui avaient reçu l’extrait se sentaient plus rassasiées que les autres et que ce sentiment pouvait durer jusqu’à deux heures.

“La réduction de la faim et du désir de consommation d’aliments salés que nous avons remarqué dans l’étude pourrait rendre les thylakoïdes particulièrement utiles aux personnes qui souffrent de tension artérielle en lien avec des problèmes de poids”, explique le co-auteur Frank L. Greenway, du Pennington Biomedical Research de Louisiane.

En revanche, les chercheurs n’ont observé aucune modification du taux de lipides, mais ils ont constaté que les hommes mangeaient moins et les femmes avaient moins envie d’aliments sucrés.

“Il est possible que la consommation de thylakoïdes puisse avoir des effets différents selon les genres”, expliquent les auteurs de l’étude.




Le petit déjeuner – une bonne habitude pour toute la vie

Le petit déjeuner apporte l’énergie et les nutriments nécessaires pour bien débuter la journée. La prise régulière d’un petit déjeuner est associée à une amélioration des apports nutritionnels et pourrait contribuer au maintien d’un poids santé.

Ce repas est particulièrement important pour les enfants et les adolescents car il semblerait qu’il améliore les apprentissages et la performance scolaire, notamment chez les enfants dont le statut nutritionnel est médiocre. Puisqu’il s’agit du repas le plus susceptible d’être négligé, il est important de rappeler ses bienfaits aux Européens.

petit dejeuner familial

Family eating healthy breakfast in kitchen

Rompre le jeûne.

La plupart des enfants et des adolescents passent de l’état de sommeil et donc d’une période de jeûne de plusieurs heures, à un état d’activité intense. La demande en glucose des muscles et du cerveau augmente donc rapidement, créant un besoin important de « carburant ».

Ce repas, le premier de la journée, rompt le jeûne nocturne et procure l’énergie nécessaire pour faire repartir l’organisme et aiguiser l’esprit. Pourtant, entre 10 % et 30 % des enfants européens, et plus particulièrement les adolescents et les filles, s’abstiennent de petit déjeuner.

Un repas nutritif
petit dejeuner pour enfants

Comparés à ceux qui s’abstiennent de manger le matin, les enfants qui prennent régulièrement un petit déjeuner sont plus susceptibles de respecter les recommandations nutritionnelles et d’avoir des apports quotidiens plus élevés en vitamines, minéraux et fibres.

Un examen rapide des aliments privilégiés par les enfants suffit à expliquer ce constat : produits laitiers, céréales et pain, jus de fruit, fruits et œufs figurent parmi les favoris. Outre qu’elles présentent un meilleur bilan nutritionnel, les personnes qui prennent régulièrement leur petit déjeuner affichent de nombreux comportements positifs en matière de santé et consomment notamment plus de fruits et de légumes chaque jour ; elles sont de surcroît plus actives physiquement.

Le petit déjeuner permet-il d’être plus mince ?

Il est aujourd’hui prouvé que les enfants qui prennent un petit déjeuner sont en général plus minces. Une revue systématique récente des résultats de 16 études portant la relation entre le petit déjeuner et le contrôle du poids, menées auprès de plus de 59 000 enfants et adolescents européens, a montré que la prise du petit déjeuner était associée à un indice de masse corporelle (mesure du poids par rapport à la taille) plus bas et qu’elle abaissait le risque de surpoids et d’obésité. D’autres revues ont rapporté des résultats comparables. Comme pour toutes les études observationnelles, il est toutefois difficile de tirer des conclusions de cause à effet.

Performance

Des études préliminaires menées en laboratoire ont fait état des effets positifs du petit déjeuner sur les indicateurs de performance cognitive, comme la mémoire, l’attention et la créativité. Une récente revue systématique des résultats de 45 études conduites en laboratoire et en milieu scolaire pour déterminer si le petit déjeuner avait véritablement un impact sur la performance scolaire des enfants donne à penser que, d’une manière générale, les enfants scolarisés ont davantage intérêt à prendre leur petit déjeuner qu’à s’y soustraire. Il semble par ailleurs que le seul fait de manger soit plus important que la quantité ou le type d’aliments consommés.

Clubs de petits déjeuners

Les preuves des bénéfices du petit déjeuner ont donné lieu à l’introduction d’initiatives diverses, telles que des clubs de petits déjeuners dans les écoles, notamment au Royaume-Uni à la fin des années 1990. Outre leur intérêt en termes de nutrition, ces clubs permettent aux enfants d’échanger et de débuter calmement la journée et ont contribué à améliorer leur ponctualité, leur comportement et leur assiduité, autant de qualités qui ont un impact positif sur les apprentissages.

Cependant, même si la plupart des études menées sur ces clubs ont noté une meilleure motivation et une meilleure concentration des enfants pendant les cours du matin, ces bénéfices ont été plus apparents chez les enfants dont le statut nutritionnel était initialement sous-optimal.

Campagne en faveur du petit déjeuner en Europe

Compte tenu des nombreux bénéfices du petit déjeuner et du nombre d’enfants qui s’en abstiennent chaque jour, rien d’étonnant à ce qu’une campagne « Breakfast is Best » ait été lancée en 2008 pour promouvoir l’importance du petit déjeuner.

L’Association médicale européenne, la Fédération européenne des associations de diététiciens, l’Association européenne des enseignants et plusieurs autorités de santé européennes appuient cette campagne financée par la Direction générale santé et consommateurs de la Commission européenne. Son objectif est de promouvoir le petit déjeuner et ses bienfaits auprès des décideurs européens et d’encourager l’insertion de messages en faveur du petit déjeuner dans les campagnes de santé publique et dans les programmes d’études des écoles.

 Donner l’exemple

Le petit déjeuner améliore les apports nutritionnels globaux ; il est associé aux performances et au contrôle du poids, grâce au respect des besoins caloriques de chacun. Les enfants et les adolescents sont plus susceptibles de manger le matin si, dans leur famille, les adultes prennent aussi leur petit déjeûner.

Les parents sont donc invités à donner l’exemple. Si cela n’est pas possible, l’organisation de clubs de petits déjeuners dans les écoles constitue une bonne solution et permet de proposer aux enfants des petits déjeûners nutritifs assortis de nombreux bénéfices sociaux.

Références

  1. Hoyland A, Dye L, Lawton CL. (2009). Systematic review of the effect of breakfast on the cognitive performance of children and adolescents. Nutrition Research Reviews 22(2):220-243.
  2. Benton D, Parker PY. (1998). Breakfast, blood glucose, and cognition. American Journal of Clinical Nutrition 67(4):772S-778S.
  3. Rampersaud GC et al. (2005). Breakfast habits, nutritional status, body weight and academic performance in children and adolescents. Journal of the American Dietetic Association 105(5):743-760.
  4. Mullan BA, Singh M. (2010). A systematic review of the quality, content, and context of breakfast consumption. Nutrition and Food Science 40(1):81-114.
  5. Vereecken C, Dupuy M, Rasmussen M et al. (2009). Breakfast consumption and its socio-demographic and lifestyle correlates in schoolchildren in 41 countries participating in the HBSC study. International Journal of Public Health 54:S180-S190.
  6. Szajewska H, Ruszczynski M. (2010). Systematic review demonstrating that breakfast consumption influences body weight outcomes in children and adolescents in Europe. Critical Reviews in Food Science and Nutrition 50(2):113-119.
  7. UK School Food Trust. The impact of primary school breakfast clubs in deprived areas of London. December 2008. Accessible à l’adresse:, consulté le 11 avril 2010.
  8. Campagne « Breakfast is Best Campaign » :http://www.breakfastisbest.eu//
  9. Pearson N, Biddle SJ, Gorely T. (2009). Family correlates of breakfast consumption among children and adolescents. A systematic review. Appetite 52(1):1-7.



Mangez à votre faim tous les jours, sans casse-tête ni stress.

menu-quotidien
Follow me on:

Êtes-vous le prochain Multi Millionaire ? Qui sait ?

Ad by TLA

UN excellent brûleur de graisse et un coupe-faim…Essayez le !

Garcinia Extra

Best Deals in Video Games.

Mettez vous en super forme chez vous OU n’importe où!!

resistance band

Inscrivez-vous à nos Infolettres,c'est gratuit.

Adieu Les Graisses Abdominales! Tous Les Détails Ici …

Become a Game tester

Jeu de Course Réelle. Jouez GRATUITEMENT

VRacer Car Racing Banner

Secure Web Hosting